Bien être de votre calopsitte

Voici quelques conseils pour que votre calopsitte élevée à la main, apprivoisée ou non puisse vivre heureuse et le mieux possible.

Espérance de vie des calopsittes :
20 ans !


Pour les calopsittes, elles mangent des graines pour grandes perruches et adorent le millet et de préférence en branche pour le plaisir d’attraper les grains dessus.

Je leur donne des bâtonnets de friandises, miel et fruits une fois par semaine ou toutes les deux semaines car c’est un luxe, comme les bonbons pour les enfants donc pas très équilibré et à peine nourrissant, juste pour le plaisir.

Pour ce qui concerne les graines de tournesol et bien qu’il y en ait habituellement dans les mélanges, j’en rajoute pendant l’hiver et juste après la reproduction, lorsqu’elles nourrissent leurs bébés. Evitez de leur en donner sinon ça risque de les engraisser et en grande quantité c’est mauvais. Même et surtout pour les élevées à la main et comme il est rare qu’elles se reproduisent entre elles ni d’ailleurs une EAM avec une sauvage et vicé versa, très rare.

Les mélanges de graines standards et le millet de préférence en grappe et blanc, meilleur que le rouge, c’est suffisant pour les EAM (Elevées à la Main ou Apprivoisées).

Avant et pendant la reproduction, je leur donne de la pâtée aux oeufs auquel j’ajoute un peu de semoule préalablement diluée avec un peu d’eau donc pas dure !!!) pour ne pas leur donner de la pâtée trop sèche, brute. Mais attention de l’enlever le soir et de le changer tous les matins (sinon ça pourri eh oui !). Les adultes mangent ce mélange avant la reproduction, apport en éléments essentiels à l’organisme et s’en servent ensuite pour nourrir leur bébés à la naissance de ces derniers.

Leur mettre un os de seiche dans leur cage et un bloc de sel en permanence pour le bec et surtout pour la digestion.

Il existe des Graines à Germer que de plus en plus d’éleveurs utilisent :

Les graines à germer sont très très riches et donc très nourrissantes mais il faut un appareillage un peu spécial qu’on peut trouver plus chez un grossiste qu’en animalerie et il faut en préparer 3 à 4 jours avant l’administration aux oiseaux pour qu’elles aient le temps de germer car c’est vous qui faites le boulot ! Puis tous les jours en remettre à germer pour que chaque jour suivant, elles en aient des fraîches mais surtout il faut l’enlever le soir sinon cela pourirait et serait donc très très toxique pour l’oiseau, donc pas plus de 24h dès que la préparation est passée à l’intérieur de la cage.

Mais bon, pour moins de complication, il y a les mélanges de graines pour grandes perruches qui sont suffisamment bien dosés et complets donc inutile de chercher Midi à Quatorze heures en ce cas.

En ce qui concerne le mélange de graines (ne faites pas comme mon petit voisin qui a donné des graines à canaris à ses calopsittes, vraiment pas équilibré ni approprié) je vous conseille celui de VERSAELE LAGA qui est vendu en animalerie mais aussi chez les spécialistes ou grossistes pour Eleveurs, nous avons la chance d’en avoir un à LABEGE : JMT où on peut en trouver en grandes quantités et donc moins cher qu’en animalerie où le conditionnement, de plus, est un peu juste. Cependant, pour 1 ou 2 calopsittes, les petits sacs suffisent amplement. Certains amis éleveurs préfèreront donner des graines pour perroquets à leurs calopsittes car beaucoup plus riches et complètes que le mélange pour grandes perruches, à essayer pourquoi pas ! JMT vend de superbes cages bien moins cher qu’en animalerie, pour preuve, mercredi 27 avril 2011, j’y suis allée et j’y ai trouvé une cage à perroquet avec ouverture sur le dessus, très grande, sur roulette, avec tous les accessoires, en galvanisé, pour 150 euros, le même modèle en plus petit sans ouverture sur le dessus était à 220 € chez AMAZONIE !

Donc, sinon, certaines calopsittes aiment les fruits tels que pommes, poires, restons classiques. Certaines mais c’est très rare mangent les fameuses ’baies, petit fruit rond de couleur orange’ qu’on trouve dans les haies à l’extérieur mais on aura pris soin de bien laver ces dernières avant de les donner à nos petits amours et surtout n’oubliez-pas que pour l’homme c’est nocif, toxique donc gare aux enfants par exemple, qu’ils ne jouent pas avec. Mais les baies sont surtout appréciées par les oiseaux tels que perroquets, omnicolores, kakarikis.

On leur change l’eau 1 à 2 fois par jour et on leur donne une baignoire assez grande car les calopsittes, comme la plupart des oiseaux, adorent se laver (ou même faire des vols plannés à l’intérieur, comme les kakarikis, très drôle) et ensuite passer de longues minutes à se "faire les plumes".

Sur le sol, on peut mettre des coquilles d’huitres s’ils sont grands et du sable anisé pour les plus jeunes pour qu’ils n’aient pas de problème de digestion. Mais tantôt l’un tantôt l’autre, c’est bien aussi.

La cage doit être nettoyée, désinfectée au moins 1 fois par semaine ou tous les 15 jours si la calopsitte est seule pour son bien être et pour le vôtre aussi car odeurs nauséabondes à la longue !


Pour ma part, les bébés à partir du 15 ème jour environ sont retirés aux parents et je les mets dans des petites boîtes style boîtes à Hamster et je change leur couche trois fois par jour avec des étages d’Essuie-Tout et en dessous un magazine, feuilles de catalogue, journaux promotionnels mais pas de journaux gris.

Ensuite, j’ai une cage à perroquets pour les bébés EAM en cours de sevrage et je la lave au moins 1 fois par mois intégralement. Sinon je change le sable après avoir passer un coup d’eau dans la cage et utiliser des lingettes anti-bactériennes pour la nettoyer tous les deux jours.

Pour les grands, tous les 15 jours, grand nettoyage de leur volière aménagée car c’est en fait un grand placard en bois aménagée en volière dont l’ouverture est une grande porte vitrée en plastique et avec des aérations de toutes parts. A l’intérieur, il y a une séparation avec une ouverture au milieu (rond)que nous avons faite pour qu’elles aillent manger de l’autre côté (petite partie vitrée partant du sol jusqu’à premier palier, première petite étagère). Et nous avons mis du carrelage des deux côtés. Le côté à vivre, sur la droite et donc sur le premier petit palier donc, il y a la baignoire, au milieu de la volière, il y a les échelles, et au deuxième petit palier en hauteur et donc sur la deuxième étagère, nous avons collé des barres en bois dessus pour qu’elles puissent s’y poser sans difficulté et en hauteur de surcroît ! Au sol et sur le carrelage, le sable anisé ou les coquilles d’huitres.

Donc, pour résumer, les calopsittes sont des oiseaux qui adorent voler, donc de préférence même pour une seule, les mettre en volière, c’est le top ou au moins dans une cage à perroquet mais pas plus petit car sinon elles sont malheureuses. Cependant, et si c’est une élevée à la main, le but étant qu’elle soit le plus souvent avec vous et en liberté par exemple sur votre épaule ou votre doigt pendant que vous vaquez à d’autres obligation, ou pour certaines personnes, volant dans la pièce à vivre ou salon, alors en ces cas là seulement, une simple cage assez grande suffit pour les faire dormir chez elles le soir et eventuellement un perchoir dans la dite pièce à vivre ou là où vous l’autorisez à voler, du genre un balcon fermé par exemple comme chez nous, alors là prévoir un perchoir et éviter de lui laisser des plantes car elles aiment aller les picorer !

Vous pouvez vous amuser à lui faire une pièce avec tout un attirail, cordes, échelles, barres en hauteur et un perchoir avec des graines si vous avez la place et l’envie !

En ce qui concerne la santé de nos calopsittes, attention très très important, ayez un bon vétérinaire SPECIALISTE des oiseaux et non pas quelqu’un qui vous dit "c’est quoi ça une calopsitte" sinon danger ! Donc pour ma part, je vais voir le Docteur FEIX à TOULOUSE très très connu et apprécié dans la région et surtout un des seuls !

Donc, sachez que les calopsittes comme tout oiseau en général, meurt dans les heures qui suivent un problème quelconque plus ou moins grave donc n’attendez pas le soir ou le lendemain sinon il sera certainement trop tard, pour l’avoir expérimenté, je sais.....

Il existe en pharmacie du TONIVIT que l’on administre à un bébé EAM qui a du mal à GRANDIR ou VOLER, ou à un adulte qui a des carences en vitamines, 3 gouttes dans la pâtée pour les bébés et 3 gouttes directement dans le jabot de l’adulte mélangé avec un peu d’eau et grâce à une pipette ou seringue.

Très Très Très IMPORTANT !!
Pas souvent signalé de la part des personnes qui vous les vendent mais il faut impérativement purger l’oiseau au moins 1 fois par an, 2 c’est mieux, début et fin d’année.
Alors il existe en pharmacie des gouttes à mettre dans l’eau de boisson des oiseaux et certains éleveurs l’utilise quotidiennement mais pour ma part, pas suffisant car déjà l’eau est changée bien trop souvent et est trop souvent sale car plein de crottes ! Et surtout, ce n’est pas suffisant selon mon expérience, pas assez puissant du moins car cela ne m’a pas empêché de perdre des oiseaux malgré cela !

Donc, la MEILLEURE CHOSE à faire est de prendre rendez-vous avec le VETERINAIRE SPECIALISE, il vous demandera à peine 17 euros la consultation et mettre une goutte d’un produit marron foncé qu’il achète en grande quantité, derrière le cou de l’oiseau et ensuite, vous reprenez rendez-vous 3 semaines après, en général, vous ne repayer pas cette 2ème consultation, pour une autre goutte derrière le cou, l’oiseau ne sent absolument rien et ne se gratte pas, rien de tout cela ! Cette 2ème consultation évitera que les "lentes, bébés vers venant d’éclore pendant ce laps de temps" ne viennent inonder le corps de vos petits amours. Et voilà tranquille jusqu’à la fin de l’année où vous recommencerez la même opération. C’EST ON NE PEUT PLUS SIMPLE, PRATIQUE & EFFICACE et le tour est joué, votre oiseau est protégé contre les VERS, une purge et voilà.

Les oiseaux les plus touchés par cette invasion rapide des vers sont en priorité les élevés mains car n’ont pas reçu de leur parent le "petit lait" protecteur à leur naissance pour la plupart et sont donc en priorité concernés : Les PERROQUETS, GRANDES PERRUCHES, CROUPIONS & OMNICOLORES.


HISTOIRES & PREUVES :

Les calopsittes sont moins touchées mais en danger quand même, pourquoi prendre des risques.

Un ami avait sa calopsitte en pleine santé qui chantait et lui faisait des bisous le matin et le soir il l’a trouvé étalée par terre à cause de ces vers qui leur mangent l’intérieur.

Pour ma part, j’avais un omnicolore à peine sevré (dès que sevré, on court à la purge !!!) qui en effet, n’était pas bien gros pour son âge mais cela n’allarmait en aucun cas le vétérinaire qui n’y avait vu que du feu tellement ce petit YOUGI, c’était son nom, était vif, adorable, sympa et dynamique ! Cependant, voilà 1 semaine à peine après la visite de routine, je retrouvis mon oiseau, la tête derrière les plumes et les ailes gonflées et j’y suis allé le lendemain matin car personne ne pouvait le jour même s’en occuper, là et malgré les efforts du vétérinaire, l’oiseau, déjà trop faible, n’a même pas supporté les simples manipulation du vétérinaire et est décédé direct sous mes yeux. A l’autopsie, c’était horrible car il y avait eu une invasion de vers qui lui mangeait toute sa nourriture et seulement le dernier jour, il n’avait rien avalé donc indétectable mais vraiment un spectacle horrible. çela vous arrive sans crier gare et il n’y a véritablement aucun symptôme, voilà UN HOMME AVERTI EN VAUT DEUX, dit-on !

Voilà, je pense avoir été le plus clair possible et vous souhaite de bons moments avec vos futures calopsittes apprivoisées ou non.

Date de dernière mise à jour : 01/11/2013